photos magazine de jeanpierre jeannin latour

l'émoi des mots, l'échoppe des photos

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Abbé Vachère (6) Le parti-pris

Envoyer Imprimer
Le parti-pris

Mirebeau (31)(Suite de Vachère 5) En 1913, le 16 septembre, deux régiments d’infanterie en manœuvres, les 125 ème et 114 ème, font escale à Mirebeau. Informés par la population, trois mille militaires se rendent au Calvaire où ils sont témoins d’un nouveau prodige : le sang jaillit des plaies du « Christ au tombeau » à tel point que plusieurs soldats en goûtent et en imbibent leurs mouchoirs. Ce jour-là, comme les autres jours, près de trois mille civils venus de toute la France défilent également devant le monument et sont témoins des mêmes faits. D’aucuns affirment en outre avoir vu le visage de la Vierge inondé de larmes.

Au mois d’octobre 1913, un savant de l’Institut Pasteur arrive avec sa femme et sa belle-mère. Tous trois assistent au même prodige et jurent qu’ils ont vu la poitrine du Christ se soulever. Des faits similaires se produiront en 1919 sur le célèbre Christ miraculeux de Lempiras, en Espagne, ainsi qu’en d’autres lieux. Ces phénomènes sont constatés et attestés par quantité de témoins et enregistrés par des appareils photographiques qu’on ne saurait suspecter d’hallucinations.

Harmonie municipale (14)numéros Quantité de guérisons, aussi imprévisibles qu’inexplicables, se produisent : Un jeune homme de 22 ans souffrant de folie et phtisie est subitement guéri. A titre d’action de grâce, il revient plusieurs fois à Mirebeau au cours des années suivantes et « en 1921, il nous fut présenté par son père », écrit Bomberger. Un enfant de neuf ans qu’on avait laissé pour mort, à la suite d’une opération, est rendu à la vie. Une femme de 45 ans qu’on avait déjà tenté d’opérer, guérit soudain d’une très grave affection. Une épileptique se rétablit subitement … La guérison de Théophile Millet d’Amberre entraine la conversion de cinq personnes. Adelina Briaud, de St-Jean de Sauves, guérit instantanément d’un cancer des reins. Joseph Mollien, 10 ans, de Cuillé (Mayenne), laissé pour mort après une opération de l’appendice, guérit par l’application d’un petit linge ensanglanté. La femme Maurice Auriault  guérit d’une tumeur. Victor Boutet, guérit de la folie et redevient chrétien. Marie-Louise Génonet, guérit instantanément d’épilepsie par l’application d’un linge ensanglanté. Lors de sa dernière crise, elle s’était coupé le bout de la langue. On note aussi la conversion à Paris de toute une famille qui se fit baptiser après avoir vu une image du Sacré-Cœur ensanglanté. Le Chanoine Dumaine d’Alençon(Orne) : guérit d’une tumeur. Une institutrice allemande se convertit après avoir vu l’image. Plusieurs conversions se produisent à l’heure de la mort. Des prédictions, faites par l’Image, se réalisent…

Calvaire (br62) Ces faits et des centaines d’autres se produisirent sans aucune intervention de l’Abbé qui, le plus souvent, en fut absent. Ils s’ajoutent aux centaines de guérisons que l’Abbé obtient en ordonnant des remèdes naturels qu’il fabrique à base de plantes. Tant de talents suscitent l’admiration des uns mais encouragent aussi la haine et la jalousie des autres. Cousine et confidente de l’Abbé, Mlle Philipot déclare sous la foi du serment : « La main sur le Saint Évangile, je jure que les griefs que l’on colporte contre lui sont faux … L’Evêque de Poitiers a visiblement été trompé par son entourage, mais l’Abbé Vachère est innocent ».

Certes, il est assez évident que l’Église a été trompée mais on ne peut écarter l’hypothèse qu’elle y a mis une complaisance coupable. Une enquête minutieuse et impartiale s’imposait ; pour beaucoup, elle s’impose encore, cent ans après. Elle permettrait, grâce aux méthodes d’investigations actuelles de démontrer définitivement le bien fondé des témoignages ou leur inanité. Ceux qui ont vu ont cru. Aucun de ceux qui ont vu n’a douté de ce qu’il avait vu. L’Église a refusé de voir. Pour croire de tels faits qui dépassent toute imagination, il faut les avoir vus.

Lorsque survient la guerre, des dénonciations calomnieuses, aussi stupides qu’irréalistes et incohérentes, circulent contre l’Abbé qui est même victime de descentes de police et finalement arrêté, incarcéré quelques jours à la prison de la Pierre Levée à Poitiers . On insinue qu’il espionne à la solde des Allemands et que c’est l’ennemi qui a payé l’achat et les travaux du calvaire. On ajoute qu’il entretient des réseaux avec l’Autriche où il reconnait avoir été précepteur. On affirme qu’un canon géant, dirigé vers Poitiers, est caché sous le tombeau du Christ : Les rayons réfléchissants qui entourent la croix étant destinés à réfléchir le soleil couchant pour guider l’aviation ennemie (sic). On va jusqu’à le dire possédé du démon. Devant une telle accumulation de méchancetés, de bêtises et de ridicule, l’Abbé se tait tandis qu’une partie des fidèles attend secrètement –et bien naïvement- que l’Église diligente une enquête pour protéger son prêtre alors qu’en réalité, tout porte à croire que la plupart des accusations partent de ses rangs.

Le mercredi 22 avril 1914, la suprême et Sacrée Congrégation du Saint-Office publie, en latin, un décret dont j’extrais et traduis ce qui suit :

« Pendant que le prêtre Césaire Vachère, du diocèse de Poitiers, en France, mettait les esprits simples en émoi par de prétendues manifestations surnaturelles, son propre Évêque, Louis Humbretch, ainsi que cette Suprême Congrégation l’ont plusieurs fois rappelé à la sainte raison. Ce fut en vain car sa résistance opiniâtre ne céda même pas à ce remède extrême que constitue la menace d’excommunication. Constatant qu’il reste obstiné dans sa désobéissance, la Suprême Congrégation déclare qu’il est frappé de toutes les peines établies par le droit et que, par conséquent, il doit désormais être évité par tous. »

 KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA Pour sa défense, l’Abbé proteste : En jugeant à distance les faits de Mirebeau, le Saint Office ne peut avoir les lumières nécessaires pour asseoir un jugement sûr et sans réplique, argumente-t-il. Personne, qu’on le sache, ne peut juger ces manifestations sans les avoir vues… Il proteste aussi contre le terme « simples » qui en français est synonyme d’imbéciles ou idiots, ce qui, selon lui, n’est pas le cas des milliers de personnes qui sont venus assister aux phénomènes, ni le cas de l’Archevêque de Tours, de son Vicaire général, du docteur Maurice, du doyen de Richelieu et de tant d‘autres, ayant un nom dans la science, les lettres, les arts ou la magistrature.

Vachère relève aussi les termes « Hosties qu’il affirmait consacrées par lui » : Par qui voulait-on qu’elles fussent consacrées ? Par les assistants ?…

Il cite encore les confidences dont il a bénéficié de la part d’amis, prouvant que « le fait de Mirebeau » avait déjà été condamné, sans appel, par l’Évêché bien avant que l’Évêque n’arrive à Poitiers.

Un mois avant sa mort soudaine, Mgr Humbretch reçut de la part d’un docteur en théologie, une charitable invitation à « réparer les torts faits au S.C. de Mirebeau et à l’Abbé Vachère », mais, comme on le sait, l’Évêque n’en tint aucun compte. Qu’il ne se soit jamais déplacé jusqu’à Mirebeau pour constater -ou contester- les manifestations qui s’y déroulaient, comme il aurait été normal qu’il le fasse, et comme son devoir lui imposait de le faire, constitue un élément capital de l’affaire.

Avant de clore ce chapitre (6), on ne peut s’empêcher, hélas, de garder en mémoire les moindres détails du comportement de l’Église vis-à-vis de l’Abbé et des faits qui lui sont reprochés. Souvenons-nous que l’Évêque Humbretch habite encore Besançon lorsque, le 17 octobre 1911, il ordonne à l’Abbé de porter l’image au directeur du Grand Séminaire de Poitiers « pour la faire examiner », ce que Vachère exécuta scrupuleusement. Cependant, comme on pouvait s’y attendre en se référant aux diverses manifestations miraculeuses qui, en divers endroits de la planète, ont été reconnues par l’Église : l’image sortie de son lieu et de la présence de l’Abbé Vachère, ne saigne pas. A Lourdes, seule Bernadette a vu la vierge et les 18 apparitions ont eu lieu dans la grotte de Massabielle, pas à Pau ou à Tarbes …

mai 07 (130)réduite En malmenant l’Abbé, avant même d’avoir paru dans son diocèse, le nouvel Évêque se place en contradiction formelle avec l’Article 334 -paragraphe 2- du droit canonique qui défend clairement aux Évêques résidents, déjà désignés (Mgr Humbretch avait reçu sa nomination d’Évêque de Poitiers le 1er septembre 1911) de s’ingérer à un titre quelconque, soit directement, soit indirectement, dans le gouvernement de leur diocèse, avant leur prise de possession canonique. Ce parti-pris choque plus d’un prêtre du diocèse comme en témoigne cette lettre adressée à l’auteur du Sacré Cœur de Mirebeau-en Poitou qui la publie dans la deuxième édition de son ouvrage…

— « Je me le rappelle très bien: quand Mgr Humbretch a été nommé Évêque de Poitiers, l’un de ses premiers actes, avant même qu’il ait mis le pied dans son diocèse, fut de s’en prendre violemment à Mgr Vachère. Beaucoup de prêtres, comme moi, trouvèrent à ce moment-là qu’il allait un peu vite en besogne et se refusèrent à admettre que Mgr Vachère soit condamné depuis Besançon, sur le seul rapport succinct et partial de deux vicaires généraux ».

Le dossier de l’affaire contient nombre de lettres semblables, toutes empreintes de sympathie à l’égard de l’Abbé. L’une d‘entre elle « éveille tous les espoirs », écrit Bombenger, en rappelant fort à propos que ni un Ordinaire –comprenez un Évêque- ni même le Saint Office, ne sont forcément la voix de l’Église. A preuve : le cas de Jeanne d’Arc, condamnée par un Évêque en 1431 et canonisée en 1920. (Fin du chapitre 6) à suivre Vachère (7) Ernest Roy, dit Le Père Néness est debout derrière son tambour au N° 5. Le numéro 21 est mon Père, André Jeannin.

scroll back to top
Mise à jour le Jeudi, 24 Décembre 2015 12:52  

Commentaires  

 
0 #1 Patrice Lucquiaud 23-07-2011 23:43
En foi de quoi, l’Église fait loi ...
à "bon droit" quoi qu'il en soit ...
Croix de bois, croix de fer,
Il n'est de voix à accorder à tel mystère !...
 
 
+1 #2 katia tourneux 15-08-2011 09:49
Petite fille d'Ernest Roy (fille de Reine amie de vos parents )je vous remercie de cet hommage rendu à mes grands parents qui étaient des personnes formidables .
Je me souviens être allée de nombreuses fois chez chez vous avec ma grand mère .Votre Papa nous emmenait à Poitiers . C'était il y a quelques 55/56 ans !!!!
 
 
0 #3 Jean-Pierre Jeannin 15-08-2011 11:08
Katia. Merci de votre commentaire touchant. Je me souviens très bien de votre maman que la mienne appelait "Reinette" et je pense souvent à vos grands parents que j'aimais beaucoup. . Bien amicalement. jp
 
 
0 #4 katia 15-08-2011 14:02
J'ai quelques photos très intêressantes des années 1912 et ensuite dont une de "neness" au calvaire .je peux vous les scanner
Je vous donne mon mail : katiatourneux48 @orange.fr
maman était bien Reinette .Elle vous a peut être mise au monde? (était sage femme ) et a mis au monde pas mal d'enfants de mirebeau. Ma soeur qui a vécu à Mirebeau est Ninette
Bien amicalement
je pense souvent que la vie éternelle c'est ce que laissent en nous les vrais gens .Cela forme des maillons qui se croisent un jour.La preuve......
 
 
0 #5 Jean-Pierre Jeannin 16-08-2011 15:00
Katia. Magnifique ! Votre croyance semble reposer sur des pouvoirs magiques auxquels j'adhère volontiers. Mon e-mail: jeanpierrejeann . Bien amicalement. Jp
 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière

Votez

Histoire de l'Abbé Vachère
 

blabla du jour

" Les gens qui ne rient jamais ne sont pas des gens sérieux... "

Alphonse Allais


...

A paraître ...

SKETCHES Roland Latour [en public]
[50%]

CANDELARIA Pérou [Exceptionnel]
[45%]

TRiBUS d'Amazonie [1990-2010]
[75%]

PORTRAITS femmes Sierra [Reportage 2014]
[45%]

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui80
mod_vvisit_counterHier716
mod_vvisit_counterCette semaine1694
mod_vvisit_counterSemaine dernière7747
mod_vvisit_counterCe mois17189
mod_vvisit_counterMois dernier29546
mod_vvisit_counterDepuis début1890066

We have: 8 guests, 2 bots online
Votre IP: 54.198.143.210
 , 
Date: 18 Oct 2017

Maintenance


Livre d'or & Commentaires
Désormais, à cause du spam grandissant, les messages du livre d'or et les commentaires d'articles, devront être approuvés par un administrateur avant d'être publiés.
Merci de votre compréhension.
Dennis (webmaster).